zur deutschen Seite

Le Réseau Long-Covid de Soleure

Attention, en raison de la surcharge de notre cabinet et des délais d'attente de plusieurs mois, je demande à toutes les personnes concernées de discuter avec leur médecin de famille le schéma thérapeutique de Long-Covid figurant en bas de la page web et de commencer à l'appliquer.
Veuillez vous référer uniquement lorsque vous ne constatez aucune amélioration avec cela.

Long-Covid - ni une maladie à la mode, ni une maladie psychosomatique!

Si l'on considère qu'une grippe ou une pneumonie nécessitent plusieurs semaines de temps de récupération, il n'est pas surprenant que beaucoup ne se sentent pas encore rétablis quelque temps après avoir contracté le COVID-19. Le terme Long Covid se réfère aux symptômes qui persistent au-delà de quatre semaines après une infection par le nouveau coronavirus (SARS-CoV-2).

Toutefois, après douze semaines, la plupart des personnes se sont rétablies. Si les symptômes persistent au-delà de douze semaines, on parle de syndrome post-Covid. Environ 10 à 20 % présentent des symptômes persistants après le COVID-19, souvent des personnes jeunes et en bonne santé, même après une évolution légère de l'infection aiguë.

Long-Covid peut affecter de multiples systèmes organiques

Les symptômes sont très variés. On rapporte le plus fréquemment un épuisement (fatigue), caractérisé par un effondrement total après un effort et un temps de récupération prolongé, mais aussi des problèmes cognitifs ("brain fog", altération de la mémoire, de la concentration et de l'attention, etc.), un essoufflement, des troubles respiratoires et digestifs, des maux de tête ou d'autres douleurs, des vertiges, de la tachycardie et des troubles persistants de l'odorat ou du goût.

Certains prétendent que la maladie de Long-Covid est une maladie à la mode ou purement psychosomatique. Or, il est reconnu que les virus sont des déclencheurs de syndromes d'épuisement post-viral. Ainsi, près de deux tiers des personnes atteintes d'encéphalomyélite myalgique/syndrome d'épuisement chronique ont eu une infection virale en début de maladie. Et même après le SRAS (de 2002 à 2004, provoqué par un virus très similaire à la pandémie actuelle), des effets à long terme ont souvent été observés.

L'OMS ainsi que toutes les organisations médicales et les revues spécialisées de référence reconnaissent le syndrome de Long-Covid et ses graves conséquences pour les personnes concernées ainsi que pour la société.

Évaluation et traitement

En particulier après une évolution légère, lorsque le COVID-19 a été traité de manière ambulatoire, les méthodes de diagnostic standard sont presque toujours normales (par exemple radiographie et scanner des poumons ou test de la fonction pulmonaire en cas de troubles respiratoires). Une petite étude pilote britannique a toutefois pu mettre en évidence un échange gazeux perturbé dans les poumons à l'aide d'une toute nouvelle méthode (IRM au xénon hyperpolarisé)*. Nos approches diagnostiques standard ne permettent pas de déceler certains troubles, mais cela ne signifie pas pour autant qu'ils sont de nature psychosomatique!

Le traitement de Long-Covid/Post-Covid est symptomatique et soutenant (supportif). À l'heure actuelle, il n'existe malheureusement pas de traitement spécifique ni de guérison scientifiquement prouvée. Ce n'est toutefois pas une raison de perdre espoir. Chez la majorité des personnes concernées, des thérapies composées individuellement permettent d'atténuer nettement les symptômes et d'améliorer la qualité de vie. L'élément central est le pacing, c'est-à-dire un effort dosé avec précaution, en dessous des limites physiques et mentales individuelles. Certains médicaments sont utilisés à titre desoutien.

Le réseau Long-Covid de Soleure

Les spécialistes du réseau Long-Covid de Soleure examinent les personnes atteintes de Long-Covid de gravité légère à moyenne, excluent d'autres maladies et les traitent de manière professionnelle conformément aux directives actuelles et aux connaissances scientifiques. Les patients sont adressés par leurs médecins de famille, qui sont sollicités de procéder au préalable à des examens (voir schéma).

* James T. Grist, Guilhem J. Collier and Huw Walters et al. The Investigation of Pulmonary Abnormalities using Hyperpolarised Xenon Magnetic Resonance Imaging in Patients with Long-COVID. DOI: 10.1101/2022.02.01.22269999

Organigramme

Le schéma suivant illustre le procédé à suivre lors de l'orientation vers le réseau Long-Covid par les médecins de famille. 

Nous prions les médecins de famille de procéder à des examens médicaux préliminaires (voir tableau) et de joindre les résultats à la demande adressée à la Dre Maja Strasser. Maja Strasser complète les examens et décide des étapes suivantes au sein du réseau Long-Covid.

line icon patient
Patient/e
consulte
icon stethoscope

Médecin de famille

Diagnostic de base

ECG, tension artérielle, fréquence cardiaque, température, saturation en oxygène, 10 min. de test passif en position debout.

Laboratoire

Formule sanguine différentielle, INR, pTT, fibrinogène, D-dimères, CRP, glucose, créatinine, électrolytes, transaminases, complément C3/C4, protéines totales, TSH, fT4, cortisol basal, ACTH, Ferritine, holotranscobalamine, 25-OH-vitamine D, auto-anticorps contre la cardiolipine (IgG et IgM) et les anti-bêta-2-glycoprotéines (IgG et IgM), ANA, anticorps anti-ADNdb, bilan urinaire.
En cas de symptômes cardiaques, en plus CK, CK-MB, troponine I (hs), NT-proBNP.
Affection intestinale: en plus IgA totales, IgA anti-transglutaminase et calprotectine dans les selles.
Chez les enfants: toujours inclure également IgA anti-transglutaminase et les IgA totales.
Evt sous-populations lymphocytaires, MBL (Mannose-Binding Lectine), profil journalier du cortisol dans la salive, immunoglobulines IgG, IgA et IgM et sous-classes d'IgG, cytokines TNF-alpha et interleukine-6 et récepteur soluble de l'interleukine-2, SARS-CoV-2 IgG qn protéine spike (immunité après infection ou infection) et/ou SARS-CoV-2 IgG Nucleocapsid (immunité après infection), EBV-VCA-IgM et -IgG, EBNA-IgG. Vitamines B1, B6, acide folique, zinc.

Thérapie et conseil, les bases principales

Au moins 3 mois de traitement selon le schéma thérapeutique de Long-Covid figurant en bas de la page web avec 10 min. de test passif en position debout et traitement médicamenteuse et non médicamenteuse d‘une HTO ou de POTS, physiothérapie et/ou ergothérapie pour l'apprentissage du pacing, desloratadine 5 mg, conseils en nutrition, conseils avisés pour éviter d'autres infections.

downward pointing arrow
oriente vers
logo neuropraxis solothrun (plum blossom)

Neuropraxis Solothurn/
Cabinet de neurologie Soleure

Dr. med. Maja Strasser
Procèdeà des examens complémentaires et sélectionne les spécialistes nécessaires.
downward pointing arrow
oriente vers

Spécialistes

occupational therapy line drawing

Ergothérapie

nutrition apple checklist line drawing

Conseils en nutrition

neuropsychology line drawing

Neurofeedback

physiotherapy line  drawing

Physiothérapie

skin and hairs line drawing

Dermatologie

stomach line drawing

Gastro-entérologie

head with ear, nose and mouth line drawing

ORL

neuropsychology line drawing

Neuropsychologie

lungs line drawing

Pneumologie

psychotherapy line  drawing

Psychothérapie

rheumatology line drawing

Rhumatologie

Questionnaire à compléter

Il nous serait d'une grande aide si vous remplissiez le mieux possible ce questionnaire avant votre première visite chez la Dre Strasser et que vous nous l'envoyiez au moins deux semaines avant le rendez-vous.
Télécharger le questionnaire à remplir

Schéma de diagnostic et de thérapie Long Covid et Post Vac

En date de décembre 2023

Télécharger le schéma de diagnostic et de traitement

Important:

Bien que l'auteure s'efforce de fournir des informations exactes et conformes à l'état actuel des connaissances, elle ne garantit en aucun cas l'exactitude, la précision, l'actualité et l'exhaustivité du contenu. Les informations mises à disposition ou leur utilisation ne confèrent aucun droit. Les conseils médicaux sont donnés en toute bonne foi et sont suivis aux risques et périls de l'utilisateur. Dre med. M. Strasser décline toute responsabilité pour les dommages qui pourraient résulter de l'utilisation de ces recommandations.

Étant donné que différents pathomécanismes sont impliqués dans le syndrome de Long Covid [i] et qu'il n'existe actuellement aucun diagnostic permettant de prédire clairement la réponse à un traitement, je recommande de commencer d'emblée par tout un ensemble de thérapies (physiothérapie et/ou ergothérapie pour l'apprentissage du pacing, antihistaminiques, conseils nutritionnels, plusieurs compléments alimentaires, traitement du syndrome de tachycardie orthostatique posturale ou d'une hypotension orthostatique et la vaccination).

Le syndrome de tachycardie orthostatique posturale ou l'hypotension orthostatique doivent être recherchés de manière proactive. Ils s'expriment de manière non spécifique, voir graphique (source: TikTok user: @kelseyybeth).

An illustration comparing what people think POTS is like and what POTS is actually like in the form of 2 pie charts.

De même, le syndrome d'activation des mastocytes se manifeste de manière non spécifique, c'est pourquoi il faut en principe essayer les antihistaminiques, voir graphique (source : TikTok user : @kelseyybeth).

An illustration comparing what people think MCAS is like and what MCAS is actually like in the form of two pie charts.

Une partie des traitements médicamenteux est off-label. Par conséquent, les patient/es doivent en être informé/es et suivi/es de manière adéquate au cours de leur traitement complexe et multimodal.

En cas d'absence d'effet, on arrêtera les médicaments ou les compléments alimentaires progressivement au plus tôt après 10 à 12 semaines.

Dans ce contexte, il convient d'observer si une détérioration se produit après l'arrêt du traitement. Le traitement du syndrome post-vac est en principe le même que celui de Long Covid, excepté qu'il ne faut pas recommander une nouvelle vaccination.

Diagnostic de base

Anamnèse détaillée (accompagnée du questionnaire en ligne)
Examen physique incluant le statu neurologique, 10 min. de test passif en position debout, ECG, température, fréquence respiratoire, saturation en oxygène, dermographisme
Résultat 10 min. de test passif en position debout:
Prendrela tension artérielle et le pouls d'abord en position couchée, puis toutes lesminutes pendant 10 minutes, le dos appuyé contre un mur (attention, du fait dela dysrégulation autonome, il peut s'écouler beaucoup de temps avant que le pouls au repos ne soit atteint; les patients devront éventuellement répéter le test chez eux).
  • Hypotension orthostatique: chute de la tension artérielle >20 mm Hg systolique ou >10 mm Hg diastolique.
  • Syndrome de tachycardie orthostatique posturale POTS: augmentation du pouls à >120/min ou de >30/min (ou >40/min entre 12 et 19 ans).
Sans particularité
Suspect

Laboratoire

Formule sanguine différentielle, INR, pTT, fibrinogène, D-dimères, CRP, glucose, créatinine, électrolytes, transaminases, complément C3/C4, protéines totales,TSH, fT4, cortisol basal, ACTH, ferritine, holotranscobalamine, 25-OH-vitamine D, auto-anticorps contre la cardiolipine (IgG et IgM) et les anti-bêta-2-glycoprotéines (IgG et IgM), ANA, anticorps anti-ADNdb, bilan urinaire.

En cas de symptômes cardiaques, en plus CK, CK-MB, troponine I (hs), NT-proBNP. 

Affection intestinale : en plus IgA totales, IgA anti-transglutaminase et calprotectine dans les selles.

Chez les enfants: toujours inclure également IgA anti-transglutaminase et les IgA totales.

Evt, récepteurs de neurotransmetteurs Ac (disponible chez Viollier https://www.viollier.ch/fr/analysis/52695), sous-populations lymphocytaires, MBL (mannose binding lectin), profil journalier des niveaux de cortisol dans la salive, immunoglobulines IgG, IgA et IgM et sous-classes d'IgG, cytokines TNF-alpha et interleukine-6 et récepteur soluble de l'interleukine-2,SARS-CoV-2 IgG qn protéine spike (immunité après infection ou infection) et/ou SARS-CoV-2 IgG nucléocapside (immunité après infection), EBV-VCA-IgM et -IgG, EBNA-IgG. Vitamines B1, B6, acide folique, zinc

Thérapie et conseil, les bases principales

Escalade thérapeutique

Traitement des symptômes spécifiques

Références

  1. DavisHE, McCorkell L, Vogel JM, Topol EJ. Long COVID: major findings, mechanisms and recommendations. Nat Rev Microbiol. 2023;21(3):133-146. doi:10.1038/s41579-022-00846-2
  2. Pragmatische Diagnostik und Therapie bei Long Covid; Dr. Michael Stingl, Facharzt für Neurologie, Garnisongasse 7/13, 1090 Wien, neurostingl.at
  3. TosatoM, Calvani R, Picca A, et al. Effects of l-Arginine Plus Vitamin C Supplementation on Physical Performance, Endothelial Function, and Persistent Fatigue in Adults with Long COVID: A Single-Blind Randomized Controlled Trial. Nutrients. 2022;14(23):4984. Published 2022 Nov 23. doi:10.3390/nu14234984
  4. Pragmatische Diagnostik und Therapie bei Long Covid; Dr. Michael Stingl, Facharzt für Neurologie, Garnisongasse 7/13, 1090 Wien, neurostingl.at
  5. Marra AR, Kobayashi T, Suzuki H, et al. The effectiveness of coronavirus disease 2019 (COVID-19) vaccine in the prevention of post-COVID-19 conditions: A systematic literature review and meta-analysis. Antimicrob Steward Healthc Epidemiol. 2022;2(1):e192. Published 2022 Dec 6. doi:10.1017/ash.2022.336
  6. Pragmatische Diagnostik und Therapie bei Long Covid; Dr. Michael Stingl, Facharzt für Neurologie, Garnisongasse 7/13, 1090 Wien, neurostingl.at
  7. Miller AJ, Raj SR. Pharmacotherapy for postural tachycardia syndrome. Auton Neurosci. 2018;215:28-36. doi:10.1016/j.autneu.2018.04.008
  8. Zhao S, Tran VH. Postural Orthostatic Tachycardia Syndrome. [Updated 2023 Aug 7]. In: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2023 Jan-. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK541074/
  9. Kim PS, Fishman MA. Low-Dose Naltrexone for Chronic Pain: Update and Systemic Review. Curr Pain Headache Rep. 2020;24(10):64. Published 2020 Aug 26. doi:10.1007/s11916-020-00898-0
  10. Crosby LD, KalanidhiS, Bonilla A, Subramanian A, Ballon JS, Bonilla H. Off label use of Aripiprazole shows promise as a treatment for Myalgic Encephalomyelitis/Chronic Fatigue Syndrome (ME/CFS): a retrospective study of 101 patients treated with a low dose of Aripiprazole [published correction appears in J Transl Med. 2021May 21;19(1):217]. JTransl Med. 2021;19(1):50. Published 2021 Feb 3. doi:10.1186/s12967-021-02721-9
  11. PreVitaCOV- Prednisolon und Vitamin B1, 6 und 12 bei Patienten mit Post-Covid-19-Syndrom(PC19S) - Eine randomisierte kontrollierte Pilotstudie in der Primärversorgung (gesundheitsforschung-bmbf.de)
  12. Zilberman-ItskovichS, Catalogna M, Sasson E, et al. Hyperbaric oxygen therapy improves neurocognitive functions and symptoms of post-COVID condition: randomized controlled trial.Sci Rep. 2022;12(1):11252. Published 2022 Jul 12. doi:10.1038/s41598-022-15565-0
  13. Davis HE, McCorkell L, Vogel JM, Topol EJ. Long COVID: major findings, mechanisms and recommendations [published online ahead of print, 2023 Jan 13]. Nat Rev Microbiol. 2023;1-14. doi:10.1038/s41579-022-00846-2
  14. Pretorius E, Venter C, Laubscher GJ, et al. Combined triple treatment of fibrin amyloid microclots and platelet pathology in individuals with Long COVID/ Post-Acute Sequelae of COVID-19 (PASC) can resolve their persistent symptoms. Research Square; 2021. DOI: 10.21203/rs.3.rs-1205453/v1
  15. Khurana K, Singh CV. Management of Anosmia in COVID-19: A Comprehensive Review. Cureus. 2022;14(10):e30425. Published 2022 Oct 18. doi:10.7759/cureus.30425
  16. Singh CV, Jain S, Parveen S. The outcome of fluticasone nasal spray on anosmia and triamcinolone oral paste in dysgeusia in COVID-19 patients. Am J Otolaryngol. 2021;42(3):102892. doi:10.1016/j.amjoto.2020.102892
  17. Le Bon SD, Konopnicki D, Pisarski N, Prunier L, Lechien JR, Horoi M. Efficacy and safety of oral corticosteroids and olfactory training in the management of COVID-19-related loss of smell. Eur Arch Otorhinolaryngol.2021;278(8):3113-3117. doi:10.1007/s00405-020-06520-8
  18. Hummel T, Whitcroft KL, Rueter G, Haehner A. Intranasal vitamin A is beneficial in post-infectious olfactory loss. Eur Arch Otorhinolaryngol. 2017;274(7):2819-2825. doi:10.1007/s00405-017-4576-x
  19. Teitelbaum JE, Johnson C, St Cyr J. The use of D-ribose in chronic fatigue syndrome and fibromyalgia: a pilot study.J Altern Complement Med.2006;12(9):857-862. doi:10.1089/acm.2006.12.857
  20. Puntmann VO, Martin S, Shchendrygina A, et al. Long-term cardiac pathology in individuals with mild initial COVID-19 illness. Nat Med.2022;28(10):2117-2123. doi:10.1038/s41591-022-02000-0
  21. Efficacy of Montelukast in Mild-moderate Respiratory Symptoms in Patients With Long-COVID-19: - Full Text View - ClinicalTrials.gov
  22. Cobes N, Guernou M, Lussato D, et al. Ventilation/perfusionSPECT/CT findings in different lung lesions associated with COVID-19: a case series. Eur J Nucl Med Mol Imaging. 2020;47(10):2453-2460. doi:10.1007/s00259-020-04920-w
  23. Reinfeld S. Can bupropion treat COVID-19-induced brain fog? A case series. Int Clin Psychopharmacol. 2023;38(3):189-191. doi:10.1097/YIC.0000000000000436
  24. Yale Researchers Discover Possible 'Brain Fog' Treatment for Long COVID > News > Yale Medicine
  25. Guedj E, Campion JY, Dudouet P, et al. F-FDG brain PET hypometabolism in patients with long COVID.EurJ Nucl Med Mol Imaging. 2021;48(9):2823-2833. doi:10.1007/s00259-021-05215-4
  26. Treatment FYI: Controlling Pain - Solve ME/CFSInitiative (solvecfs.org)
  27. Pragmatische Diagnostik und Therapie bei Long Covid; Dr. Michael Stingl, Facharzt für Neurologie, Garnisongasse 7/13, 1090 Wien, neurostingl.at